La générosité en signe de gratitude - Fondation Hôpital Charles-LeMoyne

La générosité en signe de gratitude

Monsieur et Madame Ho Huu, accompagnés de leur famille et de la directrice générale de la Fondation, Nathalie Boudreau, lors de la remise de la plaque de reconnaissance.

En cette période des fêtes où générosité, gratitude et reconnaissance sont à l’honneur, la Fondation Hôpital Charles-LeMoyne est heureuse de partager l’inspirante histoire de la famille Ho Huu.

Un don majeur pour les générations futures

Famille vietnamienne ayant immigré au Québec en fuyant leur pays natal à la suite de la Guerre du Vietnam, la famille Ho Huu a remis un don majeur de 50 000 $ à la Fondation pour témoigner de leur gratitude envers le Québec et le Canada qui les ont accueillis à bras ouverts il y a de cela plus de 40 ans. Pour Monsieur Ho Huu, ce geste de générosité et de reconnaissance a une signification très chère à ses yeux.

« Ce qu’il désire, c’est que tous les petits-enfants et tous les descendants se souviennent et soient fiers de leurs origines et de leurs ancêtres et que finalement, ce geste-là puisse bénéficier à la communauté qui les a accueillis et aux futures générations », mentionne Phuong Anh Ho Huu, fille de Monsieur et Madame Ho Huu.

Un parcours de vie difficile mais inspirant

À la chute du régime le 30 avril 1975, Monsieur Ho Huu est forcé de fuir le pays in extremis avec ses cinq enfants et sa femme enceinte de plus de 8 mois. Ils embarquent alors dans un bateau de pêche qui fera office d’embarcation de fortune pour quitter le pays. Avec très peu de nourriture et d’eau à leur disposition, toute la famille est assoiffée et affamée, le voyage est très difficile. Ils passent 11 jours en mer avant d’arriver sur leur première terre d’accueil, la Thaïlande, où Madame Ho Huu donne naissance à la cadette 4 jours plus tard.

Monsieur Ho Huu et sa famille au Vietnam, avant de fuir le pays.

Grâce à un oncle de la famille qui habitait déjà au Canada, un processus de parrainage s’enclenche rapidement pour la famille Ho Huu, ce qui leur permet de se rendre sur leur deuxième et dernière terre d’accueil, le Québec. La famille doit alors littéralement recommencer à zéro sur tous les plans, puisqu’ils ont quitté le Vietnam les mains complètement vides. Monsieur Ho Huu se trouve alors un emploi chez un fleuriste, et retourne aux études les soirs pour obtenir un diplôme d’opérateur d’ordinateur. Ceci lui permettra d’obtenir un emploi chez Rona, employeur pour lequel il restera fidèle durant 21 ans, jusqu’à une retraite bien méritée en 1997.

Une famille impliquée dans sa communauté

En 2001, Madame Ho Huu a subi un accident vasculaire cérébral et a été traitée par les équipes médicales de l’Hôpital Charles-Le Moyne. Pour Monsieur Ho Huu, cet événement a été l’élément déclencheur pour s’impliquer et soutenir l’Hôpital.

Afin de souligner ce geste de générosité, la Fondation a dernièrement organisé une cérémonie officielle de dévoilement de la plaque de reconnaissance, au cours de laquelle émotion, amour et fierté se lisaient sur le visage de tous les membres de cette belle famille rassemblée pour vivre ce moment unique.