pour Harpuneet Kaur Farwaha de Brossard

Il y a 7 ans, mes reins ont commencé à se détériorer. Deux ans plus tôt, j’avais donné naissance à mon premier enfant et cette grossesse a très certainement entraîné le déclin de ma fonction rénale. Puisque je souffrais désormais d’insuffisance rénale, je n’avais d’autres choix que de faire de la dialyse pour purifier mon sang.

J’ai alors été prise en charge par Dr Diec. Néphrologue spécialisé dans la transplantation, c’est lui qui a effectué tous mes suivis et qui a préparé mon dossier de greffe. Moins de deux ans plus tard, j’ai été transférée dans un hôpital de la métropole afin de recevoir un nouveau rein.

De retour à l’Hôpital Charles-Le Moyne, j’ai dit à Dr Diec que je voulais vraiment un second enfant. Il m’a alors suggéré d’attendre encore un peu. Généralement, lorsque l’on fait de la dialyse, les débalancements métaboliques entraînent une perte de fertilité.

Mais l’appel de la maternité était plus fort que tout. Puisque j’étais assez jeune et que tout se déroulait bien, Dr Diec a consenti, 2 ans plus tard, à changer mes médicaments anti-rejet. Quelques mois après, Arz Singh a fait son entrée dans notre famille.

Grâce au rein que j’ai reçu d’une personne décédée, j’ai pu donner la vie à un beau bébé en parfaite santé. La venue au monde d’Arz Singh est le résultat d’une extraordinaire chaîne de vie dont fait aussi partie Dr Diec.

Harpuneet Kaur Farwaha
et Dr Olivier Diec,
néphrologue

Pour donner naissance à Arz Singh, il m’a fallu un nouveau rein... et Dr Diec

Domaine d'expertise
néphrologie

Toutes nos
histoires