Une Fondation au service exclusif de son Hôpital - Fondation Hôpital Charles-LeMoyne

Une Fondation au service exclusif de son Hôpital

Danièle J. Martin, directrice générale de la Fondation Hôpital Charles-LeMoyne, Richard Deschamps, président-directeur général du CISSS de la Montérégie-Centre, Benoit Lemieux président de la Fondation Hôpital Charles-LeMoyne
Danièle J. Martin, directrice générale de la Fondation Hôpital Charles-LeMoyne, Richard Deschamps, président-directeur général du CISSS de la Montérégie-Centre, Benoit Lemieux président de la Fondation Hôpital Charles-LeMoyne28

Malgré la création des CISSS, la Fondation conserve sa mission initiale et continue de financer exclusivement les projets de l’Hôpital Charles-Le Moyne.

En 2015, la Fondation a octroyé un montant total de 2,7 millions $ à l’Hôpital Charles-Le Moyne. La générosité renouvelée de ses nombreux donateurs a permis à plusieurs départements et spécialités médicales de bénéficier d’investissements importants.

CENTRE DE RECHERCHE – 390 000 $

Améliorer la qualité de vie de la population montérégienne, c’est également investir dans la recherche. Pour ce faire, la Fondation finance chaque année les activités du Centre de recherche Hôpital Charles-Le Moyne dans ses domaines d’expertise, soit la santé mentale, la toxicomanie, et la réadaptation.

LABORATOIRE D’ÉLECTROPHYSIOLOGIE – 149 831 $

Le Service de cardiologie bénéficie d’un don majeur de la Famille Lemieux. Grâce à ce fonds, plusieurs équipements d’électrophysiologie ont été acquis cette année. Des cardiomémos, des holters plus performants et des appareils de monitoring de pression artérielle (MAPA) permettent désormais une meilleure analyse des arythmies des patients.

APPAREIL D’ÉCHOGRAPHIE ESAOTE POUR L’URGENCE – 56 437 $

Grâce aux nombreux dons de la Fraternité des policiers et policières de Longueuil, l’Urgence dispose désormais de quatre appareils d’échographie mobiles ultraspécialisés. Avec l’aide de ces équipements, il est possible d’installer des cathéters intraveineux courts sous échographie. Cette technique diminue grandement la douleur ainsi que le nombre de tentatives nécessaires pour piquer le patient.